Review: Les matches de Lille en Nationale II - J6 et J7

il y a 3 semaines 3 jours #253 par Guillaume Deveque

Ayant bien observé les parties de mes camarades, je me propose de faire un compte rendu de ce week end double; deux matchs particulièrement serrés et intenses. J'essaierai d'en faire un à chaque rencontre.

 

Samedi 1er février: Lille – Neuville en Ferrain

Un derby contre une équipe où tout le monde connaît tout le monde, c'est toujours particulier. Après les 5 premières rondes, nous sommes 9èmes sur 12 au classement et ils sont juste derrière nous; sur le papier, nous sommes aussi forts qu'eux sur les premiers échiquiers mais on accuse un fort déficit sur la deuxième moitié. On a tout de même l'avantage d'avoir une meilleure féminine, un atout tellement important.

Le premier à finir est Stéphane Faure. Son pion central d4 sous pression a été compliqué à maintenir, et l'a obligé à reprendre en f3 avec le pion plutôt que la dame. La dame noire s'est infiltrée et sa structure est amochée. Même s'il n'avait pas de retard matériel, à devoir défendre à la fois ses faiblesses et son roi, sans contre-jeu il n'a pas pu faire grand chose. 0-1

Christian a été audacieux dans l'ouverture avec le rush du pion-tour h4 dès le 3ème coup contre un fianchetto. Plus tard grâce à une poussée téméraire e6 il a pu grapiller une qualité, mais en retard de développement et son centre sous pression il n'a pas pu défendre toutes les menaces. Il a tenu son avance matérielle en trouvant héroiquement tous les coups de défense mais il s'est retrouvé dans un réseau de mat. Une partie 100% tactique, comme on n'en voit plus beaucoup aujourd'hui. 0-2

Stephan a joué une sicilienne contre la féminine au dernier; les (trop) nombreux coups de fou qu'elle a joués dans l'ouverture l'ont rapidement mise dans une situation passive où elle a été réduite à défendre passivement. Après avoir très bien placé ses pièces, Stephan a au recours à la tactique pour gagner 1 pion puis un deuxième en finale. Propre! 1-2

Kien a joué avec les noirs contre mon pote Charles; ce dernier raffole des parties qui sortent des sentiers battus et lui a sorti sa variante 4.f3 dans la partie du pion-dame. La position s'est tactifiée avec plusieurs pièces en prise pour chaque joueur, dont la dame. Hélas, il a vu un coup que Kien n'avait pas prévu et en est ressorti avec une pièce d'avance. Le jeune lillois a malgré tout continué la partie et a résisté longtemps avant d'abandonner, une partie qui en dit long sur ses qualités de persévérance. 1-3

J'avais déjà joué contre JP Degraeve il y a 2 ou 3 ans, et j'avais perdu. Maintenant je suis plus fort, et j'ai voulu prendre une revanche. Il m'a fait un système de Londres avec Fb5xc6, une variante joué par Carlsen lui-même. Il a rapidement obtenu une batterie tour-dame menaçante sur mon roque, mais pour ce faire il a dû laisser son roi au centre. Le mat étant solidement tenu par mon cavalier f8, j'ai pu ouvrir les lignes. Il a roqué en catastrophe et grâce à mon initiative j'ai gagné un pion très important. J'ai eu une finale facilement gagnante. 2-3

Gael est très vite rentré dans une finale inhabituelle où tout le centre et l'aile-dame étaient complètement fermés; il jouissait néanmoins d'un superbe Cavalier contre un très mauvais fou. Avec en plus une belle case en d5, d'où il martelait les pions blancs e3 et c3 ce qui limitait les pièces adverses. Un gain technique, mais pas si facile à réaliser. Il a mis du temps à trouver le bon plan, et profitant d'une gaffe tactique de son adversaire il a fini par égaliser pour l'équipe. 3-3

Après être revenus au score, l'issue du match était très incertaine. Boris pouvait faire les 3 résultats, et Sonia jouait pour la nulle. Elle a joué une partie plutôt tranquille où tout s'est échangé jusqu'en finale de tours. Elle n'a pas pu empêcher l'entrée des tours dans son camp et sa position, à la limite entre la nulle et la défaite, est devenue difficile à défendre. Elle a malgré tout trouvé le meilleur plan de défense, le sacrifice du pion g4, activant sa tour à la fois en défense et en contre-attaque. Après simplification, son adversaire a sacrifié sa tour sur le pion passé pour obtenir 2 pions liés contre tour, mais le roi de Sonia était un poil trop loin pour revenir... Une fin de partie bouillante, même si elle a perdu. 3-4

 

Sonia vient de jouer Txf8

Boris a joué une Sicilienne Alapine avec les blancs qui s'est transformée en structure de Française. Son adversaire a rapidement balancé...g5 puis...h5, même pas peur, et la partie s'est déroulée sur les deux ailes en même temps. Une position vraiment difficile à traiter. Ils se sont tous les deux retrouvés en Zeitnot sévère mais Boris a malheureusement fini par perdre la bataille. Score final 3-5.

Finalement c'est sur la première moitié de la feuille de match qu'on perd la rencontre: sur les 5 premiers échiquiers, on ne gagne qu'une fois pour 4 défaites.

Peu après, l'équipe de Nationale 1 suivait notre exemple et perdait elle aussi 5-3 dans un match tout aussi disputé.

 

Dimanche 2 février: Drancy - Lille

Deux heures de route et 213 km, beaucoup de nos jeunes sont venus nous prêter main forte face à nos concurrents directs. Ils sont eux aussi juste derrière au classement, et le match s'annonce très équilibré puisqu'il y a moins de 50 points d'écart sur presque tous les échiquiers.

Martin a gagné un pion en milieu de jeu. Mais la paire de fous adverse, le bel avant-poste en 5ème, et l'avantage d'espace ont été des compensations plus que suffisantes. Dans une position où les coups de défense se font rares, une petite combinaison a fini par lui coûter une pièce. 0-1

Loma aurait pu gagner dès le... 4è coup! Df6 menaçant mat du Berger en f2 et attaquant simultanément la tour a1 gagnait qualité, pion et déroquait le Roi. Mais il a eu peur du retour du bâton: le léger retard de développement, sa dame exilée et la faiblesse des cases noires suite à la perte du fou lui ont rappelé une partie récente qu'il avait perdue; il a vu la possibilité mais ne s'y est pas engagé (bien qu'ici il aurait pu). Il a tout de même dominé la partie, verrouillant les cases blanches, introduisant son fou et emmurant le fou adverse. Il n'a malgré tout pas réussi à rentrer dans la position et tout s'est échangé. Nulle. Dommage!

Salomé a obtenu une finale de tours clairement avantageuse étant donné l'horrible pion faible arriéré en e6. Ca lui a permis de rentrer ses tours et de manger quelques pions. 1-1

Victor a joué une partie positionnelle contre un adversaire très technique. Une ouverture hypermoderne typique d'aujourd'hui, avec un double fianchetto et des pions qui avancent petit à petit. Il avait le petit handicap de manquer d'un peu d'espace. Petit à petit, ses pièces se sont fait étouffer et il n'a pas pu empêcher les pertes matérielles. 1-2

Kien a joué une partie complètement folle. Au sortir de l'ouverture, il a pu déroquer le roi et avoir deux superbes pions liés en 5ème qui ne demandaient qu'à avancer, détruisant tout sur leur passage. Mais entre temps il y avait un échec très ennuyeux qui lui présentait un gros dilemme: se laisser détruire son aile-roi, ou exiler son propre roi jusqu'en b4! Kien a pris la décision courageuse de prendre le taureau par les cornes et les deux rois se sont retrouvés au milieu de l'échiquier. Malheureusement, il n'a pas pu empêcher l'entrée d'une tour qui s'est révélée décisive. Son roi est devenu indéfendable. 1-3

Après 5h30 de jeu, on a 2 points de retard et il reste 3 échiquiers. Je suis gagnant, Stéphane et Benoît sont mieux mais rien n'est fait. Benoît a une finale de Tours avec une grosse majorité 3 contre 1 sur une aile mais il y a un gros pion passé sur l'autre. En plus la Tour adverse est derrière sa majorité, et une Tour active ça vaut souvent un pion. Il n'a pas réussi à gagner, mais il s'en est fallu de peu.

A ce stade, il faut qu'on gagne tous les deux pour faire match nul. Stéphane a une finale de Cavaliers avec 4 pions contre 3, mais tout est sur une aile et il a deux pions f doublés. Il a réussi à transposer dans une finale de pions en rendant pion pour activer son Roi. Tout ne s'est joué qu'à un petit tempo pour arracher la victoire. Chapeau! 2-3

Je suis le dernier à finir, avec une partie dépassant les 90 coups. Dans le milieu de jeu je me suis créé un pion passé b mais son avance a été très difficile à cause des nombreux obstacles tactiques, mat du couloir, cases fortes et contre-jeu. J'ai pu transposer dans une finale avantageuse de pièces mineures, grâce à ce même pion passé éloigné. Ce dernier lui a coûté une pièce, mais pour deux pions. On a abouti sur Fou + Cavalier + Pion contre Cavalier, il a sacrifié sur mon pion et j'ai dû mater avec Fou et Cavalier. 3-3

 

                                         

                         la fin de partie de Benoît (noirs)                                 la fin de partie de Stéphane (noirs)

Après 7 rondes nous sommes à 1 victoire et 2 matchs nuls, et avec la refonte des poules de prévu il n'y a qu'une seule descente cette année. Nous sommes déjà presque maintenus, si ce n'est pas déjà fait.

Pendant ce temps à Lille, l'équipe de N1 perdait une nouvelle fois 5-3 contre une équipe vraiment plus forte. Pour eux aussi, le maintien est presque déjà acquis avec 1 victoire et 1 nul. Bravo à eux pour les quelques perfs!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.218 secondes
Propulsé par Kunena