Aujourd'hui, après les cours de 14h-15h30, 16 joueurs et joueuses ont affronté le binôme Denis Collin (2284 élos) et Benjamin Defromont (2166) en simultanée.

Exercice difficile pour chacun, mais riche d'apprentissage.

La situation :

- 16 échiquiers

- Avec les noirs : 16 joueurs et joueuses assis chacun devant son échiquier

- Avec les blancs : 2 joueurs passant l'un après l'autre devant chaque échiquier, autrement dit, dans chaque partie, Denis et Benjamin jouent un coup chacun leur tour.

     Benjamin a ouvert le bal. Il passe devant chaque échiquer et joue un coup. On peut remarquer qu'il a diversifié les débuts de jeu (sportif le bonhomme !)  : il n'a pas joué le même 1er coup sur tous les échiquiers et ça nous offre un joli spectacle ! 

Ensuite, c'est au tour de Denis : il passe, devant chaque échiquier, les noirs jouent leur coup et Denis joue le sien, avant de passer à l'échiquier suivant. Quand Denis a fini son tour, a joué un coup sur les 16 échiquiers, c'est à Benjamin d'entrer dans l'arène, et ainsi de suite.

Exercice de style difficile pour ces 2 forts joueurs qui se connaissent bien, mais dont le style de jeu est très différent. Rude et sympathique épreuve pour ces deux-là ! Comment jouer une position de façon cohérente, quand on a pas le même plan en tête ? 

     Avec les noirs, 16 joueurs et joueuses de tout âge, de tout niveau, anciens du clubs, joueurs forts ou débutants confirmés déjà et joueur arrivé le jour même au club (Gabriel que j'ai vu jouer pour la 1ere fois et qui m'a franchement impressionné !) ont pris plaisir en la situation.

 

     Chapeau au tout jeune Paulin , qui a beaucoup progressé et, qui avec sourire et sens du jeu, voit et vérifie, sans sous-estimer ses aînés. Il constate qu'il va se faire mater en 4 coups ! Il a  bien vu la variante, le bon ordre des coups surtout, et reconnaît que c'est imparable. Si je déconseille à tous les jeunes jouant contre des jeunes de leur niveau de ne jamais abandonner (le pat qui fait match nul arrive souvent), son abandon face aux 2 forts joueurs, a fait marque de respect et... chapeau d'avoir bien analysé la variante ! Il promet ! Paulin, humble et clair-voyant honore ses aînés.

Valentin, obligé de ne pas jouer trop vite, s'est révélé beaucoup plus fort que d'habitude ! Et Jacques a découvert le dur souci d'une colonne h ouverte, qui fait parler la Tour h1 des blancs, ainsi qu'un trou en g6, on en reparlera en cours.

 

     Le fort binôme Benjamin-Denis n'a pas tout gagné ! Une perte, 2 matches nuls.

 

     Leur bête noire et challenger de longue date de nos tournois internes, l'habitué de la 3ème place, Guillaume Deveque (Joueur et animateur-entraîneur au club), un joueur " tactiquement positionnel ou positionnellement tactique", joueur heureux dans les positions dynamiques et qui ne s'accroche pas forcément au matériel, joueur qui reconnaît que l'activité des pièces pré-domine, et dont les connaissances des finales au jeu d'échecs lui permettent souvent de savoir là où il veut aller, est le seul gagnant aujourd'hui en jouant une partie qui ressemble à une leçon de choses ! (Voir la partie ci-dessous)

     Stéphane Faure, joueur patient, et d'une grande intelligence, notre directeur des compétitions, perd du matériel, mais bénéficie d'une activité centrale qui laisse entendre que sa position est pleine de ressources !

     Le troisième à avoir tenu tête au binôme infernal : notre jeune espoir des Hauts-de-France : Kien. Il annule, ratant le gain en final ! Pécher de jeunesse ! Sujet à travailler pour lui alors !  Bravo  !!! 

     Chaque dernier samedi du mois, sur le temps de nos tournois internes, c'est aux joueurs présents de choisir la cadence et/ou ce que nous allons faire. Aujourd'ui, Denis a proposé une simultanée en binôme, Benjamin a aussitôt validé. Un grand Merci à eux ! 

 La partie Benjamin & Denis avec Guillaume : 

 

La partie Benjamin & Denis avec Stephane 

 

La partie Benjamin & Denis avec Kien 

(Merci à Stéphane Faure, co-auteur de cet article) 

 

 

Connectez-vous pour commenter