Bonjour à toutes et à tous,

 

Dans la continuité de la saison dernière, le club propose des cours d'histoire des échecs.

 

Ceux-ci auront lieu le mardi de 19h à 20h30 (attention toutefois, cet horaire est suceptible d'être modifié dans les prochaines semaines, en attendant qu'un emploi du temps définitif soit établi).

 

Cette année, j'ai décidé de vous proposer trois thématiques, qui nous occuperont chacune durant un trimestre. La première thématique traitera des théories échiquéennes de Philidor et de leur postérité, la deuxième des idées et systèmes dans l'oeuvre de Steinitz, et la troisième du tournoi de New-York 1924.

Vous trouverez ci-dessous l'intitulé détaillé des séances et une courte bibliographie.

 

A. Les théories échiquéennes de Philidor et leur postérité

 

1. Des règles modernes jusqu'à Philidor

2. La famille Danican Philidor

3. L'Analyze des échecs 

4. D'où viennent les théories de Philidor : une hypothèse musicale

5. Des éléments positionnels à la planification générale

6. Les successeurs immédiats de Philidor, ou l'oubli de la raison

7. L'influence de Philidor sur Steinitz

8. La réception des théories de Philidor dans le premier quart du vingtième siècle

9. L'influence de Philidor sur les joueurs hypermodernes

10. La coordination entre les pions et les pièces dans les parties d'Alekhine

11. Philidor plus près de nous (1)

12. Philidor plus près de nous (2)

 

B. Idées et systèmes dans l'oeuvre de Steinitz

 

13. Quelques éléments biographiques sur Steinitz

14. The Modern Chess Instructor : le système d'une vie

15. Steinitz page par page : débuter les échecs à la fin du XIXème siècle (1)

16. Steinitz page par page : débuter les échecs à la fin du XIXème siècle (2)

17. Les principes d'une science nouvelle

18. Les analyses de Steinitz dans les ouvertures (1)

19. Les analyses de Steinitz dans les ouvertures (2)

20. Les analyses de Steinitz dans les ouvertures (3)

21. Une sélection de parties du matche entre Steinitz et Tchigorine à La Havane en 1889

22. Le second volume du Modern Chess Instructor (1)

23. Le second volume du Modern Chess Instructor (2)

24. Steinitz comme joueur

 

C. Le tournoi de New-York 1924

 

25. Pourquoi un tournoi à New-York en 1924 ?

26. Les trois premières rondes

27. Les rondes quatre à six

28. Les rondes sept à neuf

29. Les rondes dix à douze

30. Les rondes treize à quinze

31. Les rondes seize à dix-huit

32. Les rondes dix-neuf et vingt

33. Les deux dernières rondes

34. Les principales nouveautés apportées par le tournoi de New-York 1924 dans la théorie des ouvertures (1)

35. Les principales nouveautés apportées par le tournoi de New-York 1924 dans la théorie des ouvertures (2)

36. Ouverture : le tournoi de Moscou 1925 et la fièvre des échecs

 

Bibliographie

 

Monographies

 

-Alekhine, Alexandre, New-York 1924 : combat entre trois géants des échecs, Paris 2021

-Allen, George, The Life of Philidor, Musician and Chess-Player, Philadelphie 1865

-Danican, dit Philidor, François-André, L’Analyze des échecs, Londres 1749

-Danican, dit Philidor, François-André, Analyse du jeu des échecs, P. Elmsley, Londres 1777

-Dupont-Danican Philidor, Nicolas, Les Philidor, éd. Zurfluh, collection Le Temps musical, 1997

-Murray, Harold James Ruthven, A Short History of Chess, Ishi Press 2015

-Nikolac, Juraj, L’héritage de Philidor, Olibris 2006

-Réti, Richard, Cours scientifique d’échecs, Payot & Rivages 1998

-Réti, Richard, Les Maîtres de l’échiquier, Olibris 2011

-Steinitz, William, The Modern Chess Instructor (Part I), New-York 1889

-Steinitz, William, The Modern Chess Instructor (Part II), New-York 1895

-Zographos, Achilleas, Music and Chess : Apollo meets Caissa, Russell Enterprises, Inc., 2017

 

Périodiques

 

-Lardin, Jules, Philidor peint par lui-même, dans « Le Palamède », Paris 1847

-Benoît, Marcelle (sous la direction de), Philidor, musicien et joueur d’échecs dans les « Recherches sur la musique classique française », n°28, 1996

-Solare, Juan María, Bauernstruktur und die Generalbasslehre, dans « Karl », n°4, 2007

 

J'espère vous voir toutes et tous très nombreux durant les cours et vous souhaite une bonne rentrée échiquéenne ! 

Chères amies et Chers amis joueuses et joueurs d'échecs,

C'est avec regret que nous vous annonçons l'annulation du LUCOPEN 2021.

L'évolution récente en France et en Europe de la situation face au Coronavirus ne nous permet pas de garantir qu'il pourra se tenir comme prévu.

Nous vous prions d'accepter nos excuses pour cette annulation.

 

Dear chess players,

Unfortunately, we have to cancel LUCOPEN 2021.

The recent developments in France and in Europe regarding the Coronavirus does not allow us to guarantee that it can be held as planned.

Please accept our apologies for this cancelation.

 

 

 

Le LUC EDN souhaite à tous ses membres une très bonne année 2021.

Que cette nouvelle année vous apporte la santé et l'énergie pour réaliser les projets auxquels vous tenez le plus!

Et qu'elle nous permette aussi de reprendre une activité au sein du club pour jouer des parties sur l'échiquier.

 

Bonne annee 2021

Du 1er au 7 mai 2021

Salle du Gymnase 7 Place Sébastopol 59000 Lille (nouvelle salle)

Attention : Les transports en commun ne circulent pas à Lille le 1er mai.

samedi 1er mai 2021
11h30- 13h00 accueil pointage
15h00 Cérémonie d'ouverture
15h15 1ere ronde

dimanche 2 mai
14h30 2eme ronde

lundi 3 mai
9h30 3eme ronde
16h30 4eme ronde

mardi 4 mai
14h30 5eme ronde

mercredi 5 mai
9h30 6eme ronde
16h30 7eme ronde

jeudi 6 mai
9h15 -12h00 tournoi scolaire
14h30 8eme ronde

vendredi 7 mai
10h 9eme ronde
17h remise des prix

Inscription Senior : 60 € (70 € à partir du 25/04/2021)
Inscription Jeunes : 30 € (35 € à partir du 25/04/2021)

Une équipe composée de 5 jeunes, ça gagne! Pour ce 1er match à 200 km, une des deux voitures est arrivée avec 20 min de retard et 4 joueurs ont commencé avec moins de temps. Les ELO sont équilibrés sauf aux tables 1, 2 et 7 où on est bien en-dessous. On a gagné sur le fil, et contre le cours du jeu.

Le 1er à finir est Benoît, qui joue contre une sicilienne. Pour rattrapper le temps perdu, il joue un peu trop tempo les premiers coups et se prend un ...d5 précoce contre sa structure e4-f3. Il se fait méchamment ouvrir au centre, mais heureusement son adversaire n'a pas encore roqué et cela s'est retourné contre lui.

C'est son style de position! Après le bizarre ...Re7 (Cd7 quoi), il a réussi à ouvrir la position et a gagné la dame avec une petite tactique attraction-découverte des familles. 1-0

Sarah m'a agréablement surpris. Pour sa 1ère partie officielle de cette envergure, elle a montré des qualités étonnantes malgré son manque d'expérience. Passive et retard de matériel, elle a eu la lucidité d'ouvrir le jeu et a obtenu une perpette puis un réseau de mat. Hélas, au moment de gagner elle a eu une attitude défensive et n' pas résisté à l'attaque adverse. Je pense que si elle n'avait pas été dominée par ses émotions, en l'occurrence la peur, elle aurait gagné la partie. 1-1

Victor a joué toute la partie avec un mauvais fou contre un gros cavalier en cinquième. Il a réussi à trouver du contre-jeu sur le roi adverse et à l'amener en plein milieu de l'échiquier. A ce stade il reste dame, tour et une pièce mineure chacun mais il est aussi occupé à parer les menaces de mat. Une position où il n'y a que le calcul qui compte. Pour la petite anecdote, il faisait partie des joueurs arrivés après le démarrage des pendules et a donc loupé le rappel des règles de JM en début de ronde. La pendule attend de tomber à zéro pour rajouter les 30 mins après le 40è. Il ne semblait pas le savoir, il a continué de blitzer dans une position difficile à traiter. Ca a fortement joué. 1-2

Kien a remarquablement joué. Une italienne côté blanc.

 

Ici ma 1ère impression a été que que son adversaire doit prendre d3. Il a probablement eu peur de se faire ouvrir par Cxf6+ et n'a pas osé. Kien a pris de l'espace petit à petit, et a exploité la faiblesse des cases blanches pour placer une jolie tactique. Propre. 2-2

Stéphane a été très téméraire au 1er échiquier face au très fort joueur Ludovic Morelle, que je connais personnellement. Il a tenté sa chance en sacrifiant non pas une, mais deux pièces pour ouvrir les lignes et exposer le roi.


Il a joué Cxd5 Pxd5 e6 Dxf4 Pxf7+ Re7. Ici il a choisi Pxc5, un coup tellement humain, mais Te1+ semble plus fort. Ludo a réussi à échanger quelques pièces et a donné sa dame pour finir avec deux tours + pièce contre la dame blanche, seule. Dommage! 2-3

J'ai joué les noirs contre un pion isolé, le genre de position où il faut défendre, et le quart d'heure en moins m'a handicapé dans le « money-time » où c'est le bordel sur l'échiquier. On a joué plusieurs coups en zeitnot réciproque.


Le fameux 40ème coup fatidique. Mon adversaire se trompe avec Fe6, ça libère ma dame qui était bien coincée. Dh1+ mène au mat. Fb7 était plus dangereux, et après vérification à la main je pense que je peux faire nulle en jouant très précis. 3-3

Martin a joué une partie qui sort de l'ordinaire. Les deux joueurs ont fermé les colonnes a, b, c, d et e avec des chaînes de pions impressionnantes. Ils ont ensuite tout échangé à l'autre aile et aucun des deux n'a réussi à pénétrer dans le camp adverse. Nulle.

Gael a joué contre un système de Londres et a échangé les fous de cases blanches via a6. Par la suite, il n'a pas trouvé le seul plan qui lui permet de libérer sa position (chasser le gros cavalier e5 en enlevant le Cf6 puis en poussant f6). Il a préféré échanger en e5, cela a ouvert la colonne sur f7 est il s'est vite retrouvé à défendre passivement.

 

(position approximative)

Il a réussi à rentrer une tour, pendant que son adversaire ouvrait à l'aile roi. D'après ce que j'ai compris ce dernier a gaffé en Zeitnot, en donnant un mat en deux gratos. 4-3 !

Pendant ce temps, l'équipe de nationale 1 a elle aussi gagné 4-3 avec plusieurs perfs. Un week end qui promet un belle année.